L'exploration des liens entre la culture romani et le domaine de la traduction

Translation Romani a décidé de maintenir l’usage du terme « romani » dans toutes les versions linguistiques du site, inclusivement et en référence autant à la langue qu’aux peuples des diverses communautés ethniques de par le monde, par exemple roma, sinti, manuš, calé, romanichelle, kalé, et plusieurs autres. Veuillez lire les notes importantes des traducteurs pour obtenir de plus amples explications et d’autres traductions utilisées actuellement à l’échelle locale, régionale et nationale.

Fermer cette fenêtre.
Translation Romani
Les technologies en traduction

La mondialisation, les tendances économiques et de l'emploi, les ordinateurs, l'Internet, et les technologies de l'information et de la communication en constante évolution (TIC) ont transformé l'espace de travail et le flux de travail des organisations de par le monde. Ces changements ont eu un impact important sur la façon dont les canaux de production et de distribution, de même que les ressources, sont gérés. Alors que l'image du traducteur entouré de livres, travaillant en solitaire, reclus, a été la seule image qu'avait le public pendant des centaines d'années, la réalité moderne la veut autrement. Semblables à la façon dont les organisations et les entreprises, c'est-à-dire, les clients des traducteurs, ont été obligés de s'ajuster au contexte changeant, les bureaux de traduction et les traducteurs ont aussi été dans l'obligation d'adapter leurs procédures professionnelles afin de répondre aux divers besoins et exigences des clients. Cela s'avère particulièrement exact en termes de technologie. On peut faire l'analogie entre les programmes et les logiciels de suite bureautique qui répondent aux besoins de base découlant des fonctions et de la performance au bureau, comme la communication et la correspondance, le traitement de texte, la collecte et l'extraction de données, la publication pour le Web, les calculs et les présentations, et les applications utilisées dans le cadre de travail du traducteur, connus sous le nom d’outils de l'environnement de traduction (TEnt) ou les outils d'aide à la traduction assistée par ordinateur (TAO), qui correspondent aux différents processus requis pour effectuer des travaux en traduction. Ces outils et technologies spécialisés permettent aux traducteurs d'interroger et d'extraire les données en main, d'arranger les termes, et de séparer les niveaux par le biais des bases de données terminologiques, des concordanciers et des mémoires de traduction. Ils offrent aux traducteurs des fonctions leur permettant de créer des alignements, de consulter du contenu déjà traduit, le corpus et de la documentation connexe, et de traiter du contenu formaté électronique tout en protégeant le code source et les balises. Ils assistent les traducteurs dans la production d'un travail professionnel de haute qualité, malgré une lourde charge de travail, des délais de livraison rapprochés et nombreux et des formats de fichiers souvent complexes.

TH, TAO, TA, THAO et TAA sont des acronymes fréquemment utilisés en traduction professionnelle pour faire référence, respectivement, à la traduction humaine, traduction assistée par ordinateur, traduction automatique, traduction humaine assistée par ordinateur, et traduction automatique assistée. Ils reflètent les différents degrés d'intervention par les humains ou les machines et s'inscrivent dans un continuum de technologies en traduction délimité d'un côté par la traduction exclusivement humaine, et de l'autre côté par la traduction purement automatique. La THAO (y compris la TAO) fait référence à l'utilisation de programmes informatiques par les traducteurs pour les aider pendant le processus de traduction, alors que la TAA fait référence à l'intervention de traducteurs humains dans la traduction automatique d'un texte, par exemple en postédition. Au fil du temps, les postes de travail des traducteurs se sont graduellement transformés, passant du réseau local aux aires de travail de traduction en ligne, sur le Web, où on peut accéder aux outils et aux technologies spécialisés et les partager. Ces outils et ces technologies peuvent être combinés avec d'autres petits utilitaires qui s'avèrent favorables aux traducteurs, comme les compteurs de mots, les utilitaires de conversions, les outils d'extraction de contenu, etc. Qu'ils soient propriétaires, à code source libre ou basé sur des moteurs de recherche comme Google, les outils et les technologies conçus pour l'environnement du traducteur intègrent constamment des fonctions provenant des différents contextes auxquels ils sont interconnectés : la gestion de projets, la publication assistée par ordinateur multilingue, la localisation de logiciels, de sites Web, de jeux ou d'applications mobiles, et la traduction automatique. Les technologies vocales, comme la prise sténographique digitale et la reconnaissance vocale, gagnent aussi en popularité.

Références :

Baker, Mona and Gabriela Saldanha (eds), Routledge Encyclopedia of Translation Studies. 2nd Edition, London / New York: Routledge, 2009.

Bowker, Lynne (2002), Computer-Aided Translation Technology. A Practical Introduction, Ottawa: University of Ottawa Press.

Esselink, Bert (2000), A Practical Guide to Localization, Amsterdam / Philadelphia: John Benjamins Publishing.

Gambier, Yves and Luc Van Doorslaer (eds), Handbook of Translation Studies. Vol. 1, Amsterdam / Philadelphia: John Benjamins Publishing Company, 2010. Also online.

Hutchins, John, "The Origins of the Translator's Workstation", in Machine Translation, vol.13, no.4 (1998), p. 287-307. Online.

Ishida, Toru (ed), Culture and Computing. Computing and Communication for Crosscultural Interaction, Berlin / Heidelberg: Springer-Verlag, 2010.

Malmkjær, Kirsten and Kevin Windle (eds), The Oxford Handbook of Translation Studies, Oxford: Oxford University Press, 2011.

Quah, C. K. (2006), Translation and Technology, Basingstoke: Palgrave Macmillan.

Somers, Harold (ed), Computers and Translation: A Translator's Guide, Amsterdam / Philadelphia: John Benjamins Publishing, 2003. Online excerpts.

Zetzsche, Jost, TranslatorsTraining website.


Translation Romani

Mot romani au hasard Other Romani Word
Te plachas (Kalderash)
Mangav tut|Rudjiv tut (Gurbeti)
Mangav tut!|Mangavtu! (Lovari)
Moljiv tut (Xoraxane)
 Please  (EN)  Por favor (PT)  S'il vous plaît (FR)  Por favor (ES)  Bitte (DE)  Kérem (HU)  Per piacere (IT)  Lütfen (TR)  Prosím (CS)


Voulez-vous traduire cette page?
Souhaiteriez-vous traduire cet article dans votre langue? Veuillez envoyer votre traduction à translation@translationromani.net. Une fois révisée, elle sera publiée sur le site.