L'exploration des liens entre la culture romani et le domaine de la traduction

Translation Romani a décidé de maintenir l’usage du terme « romani » dans toutes les versions linguistiques du site, inclusivement et en référence autant à la langue qu’aux peuples des diverses communautés ethniques de par le monde, par exemple roma, sinti, manuš, calé, romanichelle, kalé, et plusieurs autres. Veuillez lire les notes importantes des traducteurs pour obtenir de plus amples explications et d’autres traductions utilisées actuellement à l’échelle locale, régionale et nationale.

Fermer cette fenêtre.
Translation Romani
Les arts visuels

Les arts visuels englobent plusieurs genres artistiques variés, y compris le dessin, la peinture, la sculpture, le design et, plus récemment, les arts des nouveaux médias (l'ordinateur). Historiquement, il y a beaucoup de genres d'arts visuels différents, des beaux-arts des académies à l'art religieux, en passant par les arts décoratifs et les installations des nouveaux médias. C'est la combinaison de la beauté, de la pensée intellectuelle et la maîtrise d'aptitudes qui ont traditionnellement conféré le statut d'« œuvre d'art » à un objet. Les critères pour définir l'art ont souvent varié au sein des différentes traditions (cultures et périodes historiques). Les historiens et les critiques d'art ont souvent fait la différence entre les « beaux-arts » et l'« artisanat de création », le second sous-entendant la priorisation de la fonctionnalité et d'objectifs utilitaires à l'idée ou au concept créatif et intellectuel abstrait. Les idéologies soutenues par les institutions et le mécénat ont historiquement déterminé les standards esthétiques. Dans le même ordre d'idées, les événements historiques (les guerres, la violence, la réalité économique) ont transformé les relations établies de l'art par rapport au monde. À la fin du 20e siècle, les postmodernistes ont redéfini le concept de « signification » en art, le faisant passer d'objectif à subjectif. Ainsi, dans beaucoup d'œuvres contemporaines, la valeur d'une œuvre prend forme conjointement avec la participation du public. Ses attitudes et expériences personnelles contribuent à créer une expérience artistique significative. Dans un monde moderne qui est de plus en plus médiatisé par la culture visuelle grâce aux technologies, les études en arts visuels cherchent à comprendre la production artistique non seulement en termes d'histoires sociales et politiques, mais aussi en termes de sémiotique du visuel, lequel inclut la compréhension de la pertinence de l'image à la représentation. La notion de connaissances médiatiques se voit alors repensée puisqu'elle définit la façon dont le public reconnaît, interprète et analyse (« lit ») une grande sélection d'images.

Après avoir passé des décennies à être représentés culturellement par d'autres, les artistes visuels romanis commencent maintenant à être acceptés dans le monde de la culture institutionnelle officielle à leurs propres conditions. En tant qu'artistes, ils exercent leur droit légitime de choisir si leurs créations artistiques visent à représenter consciemment les aspects de la culture romani ou si elles ne sont qu'influencées par leur identité romani, qui fait partie de leur vie et de leurs expériences. Comme c'est le cas pour d'autres communautés ethniques et culturelles traditionnellement sous-représentées sur le marché mondial, les artistes romanis continuent tout de même de se battre avec l'idée que ceux qui voient leurs œuvres s'attendent à trouver des représentations anthropologiques ou ethnographiques de choses peu connues ou mal comprises de la culture romani. Cependant, l'art romani diffère selon les visions artistiques uniques de chaque individu, même lorsqu'il représente, à divers niveaux, les multiples dimensions linguistiques, culturelles et historiques qui constituent l'expérience romani dans son ensemble. Il comprend des descriptions d'expériences comme le porrajmos, la discrimination et la persécution et les symboles associés aux origines indiennes, le voyage et le nomadisme. Parmi les artistes romanis connus, on retrouve : Ceija Stojka (Autriche), membre de la famille Stojka, survivante de l'Holocauste, Karlis Rudevics (Lettonie), Gabi Jimenez (France), János Balázs (Hongrie), István Szentandrássy (Hongrie), Daniel Baker (Angleterre), Katarzyna Pollok (Ukraine/Pologne), Sandra Jayat (Italie), Bruno Morelli (Italie), et Helios Gómez (Espagne). Le peintre hongrois Zoltán Ádám a connu la gloire grâce à sa série de portraits romanis, et l'auteur hongrois romani Tímea Junghaus a écrit sur les peintres romanis d'un point de vue artistique historique. Plus récemment, le pavillon romani à la Biennale di Venezia (2007) est devenu une plateforme de diffusion pour certains artistes romanis. Beaucoup de peintres et d'artistes romanis écrivent aussi de façon créative, plus particulièrement la poésie. Au Canada, l’artiste romani Lynn Hutchinson Lee est bien connue pour ses œuvres et sa poésie. Elle participera, avec l’auteure romani Hedina Sijerčić et d’autres, à « Call the Witness » au deuxième pavillion romani à la Biennale di Venezia en 2011.

Références :

ACB Galéria (ed), Ádám, Zoltán. Festmények-Akvarellek-Rajzok. 2002-2004, Budapest (2004).

Cigány Kulturális és Közművelődési Egyesület (ed), Alkotások Az - Erdős Kamill Cigány Múzeum - Képzőművészeti Anyagából, Pécs (2005).

Courthiade, Marcel (ed), "Un peintre rrom de Hongrie: Balázs, János (1905-1977)", Missives (Paris: Société littéraire de La Poste et de France Télécom, 2002) (225) 48-49.

Kerékgyártó, István (2007), Szentandrássy István, Budapest: L`Harmattan Kiadó / Kossuth Klub.

ROMBASE, "Personalities", University of Graz, Austria. Available online.

Stoffers, Nina, "ReviewThe forgotten Europeans. Art of the Romanies, Romanies in artModernity from Tradition. Perspectives on Romani/Gypsy cultures", Romani Studies (Liverpool: Liverpool University Press, June 2010) (20, 1) 94-99

Stokstad, Marilyn (2002), Art History. 2nd Edition. Vols 1 & 2, Upper Saddle River: Prentice-Hall, Inc.

 


Translation Romani

Mot romani au hasard Other Romani Word
Nayis tuke (Kalderash)
Najis tuke (Gurbeti)
Najis! (Lovari)
Ov sasto(m) ov sasti (f) (Xoraxane)
 Thank you (EN)  Obrigado (PT)  Merci (FR)  Gracias (ES)  Danke (DE)  Köszönöm (HU)  Grazie (IT)  Teşekkür ederim (TR)  Děkuji (CS)


Voulez-vous traduire cette page?
Souhaiteriez-vous traduire cet article dans votre langue? Veuillez envoyer votre traduction à translation@translationromani.net. Une fois révisée, elle sera publiée sur le site.