L'exploration des liens entre la culture romani et le domaine de la traduction

Translation Romani a décidé de maintenir l’usage du terme « romani » dans toutes les versions linguistiques du site, inclusivement et en référence autant à la langue qu’aux peuples des diverses communautés ethniques de par le monde, par exemple roma, sinti, manuš, calé, romanichelle, kalé, et plusieurs autres. Veuillez lire les notes importantes des traducteurs pour obtenir de plus amples explications et d’autres traductions utilisées actuellement à l’échelle locale, régionale et nationale.

Fermer cette fenêtre.
Translation Romani
Est-ce que le romani est toujours un dialecte?

Un dialecte est une variation sociale ou régionale d'une langue. Il reflète des caractéristiques précises d'une variation utilisée par un groupe particulier de gens qui parlent la langue dans un lieu et à un moment donné. Des linguistes ont essayé plusieurs fois de classer les différents dialectes romani. En général, la classification des dialectes est difficile parce que les linguistes ne s'entendent pas toujours sur la définition même de dialecte. Les types de migration, de déplacement et de peuplement se trouvent à être des obstacles pour la classification qui est basée sur des structures et des catégories linguistiques établies. Une tentative éprouvée, même si elle est encore contestée, propose une classification systématisée du romani selon que le dialecte est vlax ou non vlax. D'un point de vue historico-linguistique, vlax fait référence aux dialectes parlés par les groupes de romanis et leurs descendants qui, pendant plus de 500 ans, étaient considérés comme des esclaves dans les principautés de Valachie et de Moldavie (la Roumanie aujourd'hui) sous l'emprise ottomane. Ces dialectes ont lourdement été influencés par la langue roumaine. Un des dialectes vlax, le kalderaš, est actuellement le plus parlé dans le monde et tend à être utilisé comme base dans les forums internationaux.

À ce jour, la plupart des linguistes des études romanis classifient un peu moins de 80 dialectes romanis en quatre groupes principaux : les Balkans, le centre, le Nord et le vlax. Certains linguistes tracent l'évolution et le niveau de différences entre les dialectes selon les principales vagues de migration romani et leur expansion subséquente. En d'autres termes, les dialectes qui sont plus proches diachroniquement du « point d'origine » est en Inde et du « centre de consolidation ethnique » ouest en Anatolie byzantine possèdent certaines structures linguistiques partagées parmi les dialectes dans leurs premières phases de développement, tandis que les dialectes qui résultent des migrations ultérieures vers les Balkans, l'Europe et ailleurs possèdent, à différents degrés, des modifications linguistiques provenant d'autres langues, au fur et à mesure que le romani a évolué. Cela dit, les gens qui parlent des dialectes différents se comprennent mutuellement de façon considérable, et plus particulièrement en ce qui a trait au vocabulaire de certains domaines.

Tous les dialectes romanis ont été influencés par leur contact avec d'autres langues dans les régions où ils étaient parlés. Dans certaines parties du monde, le romani a non seulement adopté des traits lexicaux, mais aussi des structures grammaticales propres aux langues locales avec lesquelles il était en contact. C'est le cas par exemple en Espagne. Comme on pouvait s'y attendre, la norme internationale encore émergente de la langue romani fait que ceux qui parlent la langue tentent d'écrire dans leur dialecte en utilisant l'alphabet des langues nationales. Les Romanis font appel à plusieurs langues dans leurs conversations, comme c'est le cas au sein de la plupart des sociétés bilingues ou multilingues. L'ensemble de ces facteurs convaincants nous aide à comprendre comment, face à une situation historique voulant que les Romanis n'aient pas eu de territoire national propre, le fait d’essayer d'obtenir un consensus sur une norme et une orthographe internationales, par-delà les frontières, représente un défi de taille.

Références :

Courthiade, Marcel and Alain Reyniers (eds), "Langue et culture: approche linguistique", Études tsiganes, Vol. 2, No. 22, Paris: Études tsiganes, 2005.

Hancock, Ian (1995), A Handbook of Vlax Romani, Columbus: Slavica Publishers, Inc.

Langues et cité, June (9), Special issue on the Romani language, Paris: Observatoire des pratiques linguistiques, Ministère de la Culture et de la Communication, 2007.

Matras, Yaron (2002), Romani. A Linguistic Introduction, Cambridge: Cambridge University Press.

Proctor, Edward (2008), Gypsy Dialects. A selected annotated bibliography of materials for the practical study of Romani, Hertfordshire: University of Hertfordshire Press.

Romani Project, School of Languages, Linguistics and Cultures at the University of Manchester, retrieved 4 Sept 2011 at http://romani.humanities.manchester.ac.uk/.

ROMLEX -- Romani dialect groups.


Translation Romani

Mot romani au hasard Other Romani Word
Mishto sim (Kalderash)
Lačhe, but lačhe (Gurbeti)
Najis, mishto. (Lovari)
Sukar/latche. (Xoraxane)
 Very well (EN)  Muito bem (PT)  Très bien (FR)  Muy bien (ES)  Sehr gut (DE)  Nagyon jól (HU)  Molto bene (IT)  İyiyim. (TR)  Velmi dobře (CS)


Voulez-vous traduire cette page?
Souhaiteriez-vous traduire cet article dans votre langue? Veuillez envoyer votre traduction à translation@translationromani.net. Une fois révisée, elle sera publiée sur le site.