L'exploration des liens entre la culture romani et le domaine de la traduction

Translation Romani a décidé de maintenir l’usage du terme « romani » dans toutes les versions linguistiques du site, inclusivement et en référence autant à la langue qu’aux peuples des diverses communautés ethniques de par le monde, par exemple roma, sinti, manuš, calé, romanichelle, kalé, et plusieurs autres. Veuillez lire les notes importantes des traducteurs pour obtenir de plus amples explications et d’autres traductions utilisées actuellement à l’échelle locale, régionale et nationale.

Fermer cette fenêtre.
Translation Romani
Y a-t-il un romani « standard »?

Une langue standard possède un statut particulier en raison de sa démarcation des autres variations d'une langue, souvent des dialectes. Elle a tendance à être largement diffusée par le biais de l'enseignement, des dictionnaires, des livres de grammaire et des publications, et elle est souvent associée au prestige social ou politique. Comme c'est le cas de plusieurs langues du monde, la création d'États nations modernes donne le statut et la reconnaissance officiels à une ou plusieurs langues au sein des frontières nationales. Ces langues deviennent alors standards grâce à l'appui du gouvernement, à la recommandation des institutions et à la diffusion dans le milieu de l'enseignement. Cependant, ceux qui parlent romani habitent dans différents pays et régions de par le monde et ne possèdent pas de territoire ou d'État nation indépendant qui leur est propre et qui leur fournirait l'infrastructure et les moyens financiers, légaux et politiques pour soutenir leur langue et leur culture. À ce titre, plusieurs prônent la classification et le soutien de la langue romani en tant que langue « non territoriale », comme c'est le cas, par exemple, Charte européenne de dans las langues régionales ou minoritaires et le Statut-cadre du peuple rrom en Union européenne. D'autres obtiennent du soutien, d'un commun accord, grâce aux associations et organisations romanis internationales ou locales. La standardisation du romani se reflète alors différemment, sous diverses conditions. Les processus de codification, de normalisation et de standardisation, qui font tous partie de la planification normale d'une langue, sont toujours en cours. En même temps, ceux qui parlent différents dialectes communiquent en pratique, entre eux, en se calibrant et en s'ajustant aux contextes linguistiques et aux conditions, parfois par le biais d'autres langues.

Des défis uniques, qui ont tous une incidence sur l'émergence d'une langue standard, sont associés à la standardisation de la grammaire, du lexique et de la forme écrite du romani. Ces défis prennent racine dans l'Histoire. En effet, les linguistes-historiens ont établi que le romani est une langue de plus de 1 000 ans. Les peuples romanis partagent un héritage linguistique et culturel commun, mais un héritage qui s'est incroyablement diversifié au fil du temps, en contact avec d'autres populations. Presque 80 dialectes se partagent de 700 à 900 éléments lexicaux clés d'origine indienne et préeuropéenne. Les éléments lexicaux acquis après que les migrations ont commencé vers l'Europe (14e et 15e siècles) constituent la plus grande variation dans le vocabulaire des différents dialectes. Selon le niveau d'interaction avec les langues non romanis, ces éléments lexicaux peuvent parfois être incompréhensibles d'un dialecte à l'autre. Quelques initiatives modernes promeuvent le jumelage de la nouvelle technologie et des langues indiennes ancestrales. D'autres essaient de regrouper les dialectes locaux en un dialecte plus large pour être utilisé, par exemple, dans les Balkans. Et d'autres encore se basent sur un important dialecte, comme le kaldera, et y ajoutent du vocabulaire international souvent puisé dans le lexique anglais. L'adoption d'un alphabet standard représente un défi en partie du fait que les communautés romanis à travers le monde font naturellement usage des alphabets propres aux langues utilisées dans leur région, et à travers lesquels ils effectuent une translittération phonétique. À l'heure actuelle, beaucoup de Romanis scolarisés communiquent, s'envoient des courriels et participent à des forums en ligne en écrivant selon l'alphabet latin, influencé dans plusieurs cas par l'anglais mondial. D'autres mettent en pratique le modèle d'unification Courthiade qui vise à accommoder toutes les principales variations des dialectes par le biais d'un alphabet métaphonologique.

Références :

Courthiade, Marcel and Alain Reyniers (eds), "Langue et culture: approche linguistique", Études tsiganes, Vol. 2, No. 22, Paris: Études tsiganes, 2005.

Hancock, Ian (1995), A Handbook of Vlax Romani, Columbus: Slavica Publishers, Inc.

Hancock, Ian, "Issues in the Standardization of the Romani Language: An overview and some recommendations", RADOC, retrieved on 4 Sept 2011 at http://www.radoc.net/radoc.php?doc=art_c_language_recommendations&lang=en&articles=true

Hancock, Ian, "Language Corpus and Language Politics: The Case of the Standardization of Romani", RADOC, retrieved on 4 Sept 2011 at http://www.radoc.net/radoc.php?doc=art_c_language_standardization&lang=en&articles=true

Karanth, Dileep (ed), Danger! Educated Gypsy. Selected Essays. Ian Hancock, Hertfordshire: University of Hertfordshire Press, 2010.

Matras, Yaron (2002), Romani. A Linguistic Introduction, Cambridge: Cambridge University Press.

 


Translation Romani

Mot romani au hasard Other Romani Word
Lasho ges tuke (Kalderash)
Lačho djive (Gurbeti)
T'avel shukar tyiro dyes! (Lovari)
Neka ovel tuke o sukar dive (Xoraxane)
 Have a nice day (EN)  Tenha um ótimo dia (PT)  Passez une bonne journée (FR)  Que tenga un buen día (ES)  Einen schönen Tag (DE)  Szép napot! (HU)  Buona giornata (IT)  İyi günler (TR)  Mějte se krásně (CS)


Voulez-vous traduire cette page?
Souhaiteriez-vous traduire cet article dans votre langue? Veuillez envoyer votre traduction à translation@translationromani.net. Une fois révisée, elle sera publiée sur le site.